Bête noire : "Condamné à plaider"

Bête noire : "Condamné à
    Bête noire : "Condamné à t te t te, des moments surr alistes Je me souviens d un client j ai ce mot en horreur mais il n y en a pas d autre, j y reviendrai pour qui j tais intervenu avec mon ami Jean Yves Li nard C tait aux assises du Pas de Calais, Saint Omer Une affaire atroce L homme en question r pondait du meurtre de sa m re, de son grand p re, et d une tentative de meurtre sur son p re L avocat g n ral avait, logiquement, requis la r clusion criminelle perp tuit Je venais de terminer ma plaidoirie et j tais encore ruisselant Jean Yves et moi entrons dans la cellule L homme, qui y avait t reconduit peu avant, tait en train de d jeuner Il nous montre son sandwich, furieux Regardez, ils n ont m me pas mis de beurre C tait la fois grotesque et path tique de voir un tre humain incapable de trouver les mots convenant la gravit de sa situation Cet homme qui ne savait pas parler s est pendu quelques ann es plus tard Je viens d aller d ner sans app tit dans la seule brasserie rest e ouverte, j ai bu deux bi res dont l amertume me colle la bouche, j ai trop fum , je n en peux plus, j ai de plus en plus peur Les assises constituent un monde part, dont je connais parfaitement les codes mais dont la violence me sid re toujours Le verdict va bient t tomber, cela va durer quelques minutes s ches apr s les heures de d bat au cours desquelles j ai tout donn Un premier signal ne trompe pas les forces de l ordre commencent se mettre en place devant la cour d assises et aux abords du palais de justice L huissier m appelle sur mon portable dont il a not le num ro au premier jour de l audience, ainsi que celui de mes confr res et de l avocat g n ral, mon adversaire Il enfile sa robe noire quand j entre dans le pr toire qui, lui aussi, sent la sueur Autrefois, une acre odeur de fum e vous sautait au nez et la gorge, car on d truisait dans un po le les bulletins secrets remplis par les jur s La justice sentait le papier br l , elle s accompagne d sormais du cliquetis de la broyeuse qui d vore les douze ou quinze bulletins qui ont scell le sort d un homme Les verdicts n ont plus d odeur Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titreNon, Eric Dupond Moretti n est pas fascin par le mal mais d fend autant la pr somption d innocence que le droit une juste peine Non, il n est pas l ennemi des magistrats, mais il s interroge sur l absence de notion d humanit dans leur serment, qui figure pourtant dans celui des avocats Non, il n est pas contre l Etat, mais il est souvent r volt par le fonctionnement de la justice Ses anecdotes et souvenirs racontent les petits arrangements, les influences et les pi ges qui peuvent biaiser un verdict Le portrait d un syst me implacable qui tol re peine la d fense, m me quand il s agit d viter les plus grosses erreurs judiciaires."/>
  • Format Kindle
  • null
  • Bête noire : "Condamné à plaider"
  • Eric Dupond Moretti
  • Fran├žais
  • 09 October 2019
  • 2290059749

About the Author: Eric Dupond Moretti

Bête noire : "Condamné à bête ebok, noire pdf, "condamné pdf, à book, plaider" kindle, Bête noire epub, : "Condamné mobile, Bête noire : "Condamné à plaider"noire : "Condamné ebok, Bête noire : "Condamné à plaider" eBookIs a well known author, some of : "Condamné eBook ✓ his books are a fascination for readers like in the Bte noire : Condamn plaider book, this is one of the most wanted Eric Dupond Moretti author readers around the world.


Bête noire : "Condamné à plaider"Bête noire : "Condamné à bête ebok, noire pdf, "condamné pdf, à book, plaider" kindle, Bête noire epub, : "Condamné mobile, Bête noire : "Condamné à plaider"noire : "Condamné ebok, Bête noire : "Condamné à plaider" eBookTrente ans Il estheures du matin, je : "Condamné eBook ✓ suis puis , j ai peur et je pue la sueur La nuit paissit l angoisse qui pr c de le prononc du verdict Quand la cour et les jur s sont ils partis d lib rer Je ne m en souviens pas mais c tait il y a trop longtemps J ai plaid l acquittement, je sens que je ne serai pas suivi sinon, ils seraient d j revenus Bête noire Kindle - l annoncer Ce proc s a dur trois jours Pendant trois jours j ai d fendu un homme et, aujourd hui, je n ai plus d nergie Cette interminable attente de la sentence n est pas un temps comme les autres c est un moment suspendu, une parenth se de myst re durant laquelle se joue le destin d un tre Quand l horloge recommencera tourner normalement, tout sera jou Je d teste l id e que pendant noire : "Condamné PDF Ë ces heures l , je ne sers rien Souvent, je passe voir celui que je d fends, d tenu dans une ge le minuscule qui sent le malheur Pas pour le pr parer affronter l preuve du verdict, ni pour lui remonter le moral le mien est en g n ral plus bas que le sien Pour tre aupr s de lui quelques brefs instants, pendant qu il est encore pr sum innocent Il y a, dans ce t te t te, des moments surr alistes Je me souviens d un client j ai ce mot en horreur mais il n y en a pas d autre, j y reviendrai pour qui j tais intervenu avec mon ami Jean Yves Li nard C tait aux assises du Pas de Calais, Saint Omer Une affaire atroce L homme en question r pondait du meurtre de sa m re, de son grand p re, et d une tentative de meurtre sur son p re L avocat g n ral avait, logiquement, requis la r clusion criminelle perp tuit Je venais de terminer ma plaidoirie et j tais encore ruisselant Jean Yves et moi entrons dans la cellule L homme, qui y avait t reconduit peu avant, tait en train de d jeuner Il nous montre son sandwich, furieux Regardez, ils n ont m me pas mis de beurre C tait la fois grotesque et path tique de voir un tre humain incapable de trouver les mots convenant la gravit de sa situation Cet homme qui ne savait pas parler s est pendu quelques ann es plus tard Je viens d aller d ner sans app tit dans la seule brasserie rest e ouverte, j ai bu deux bi res dont l amertume me colle la bouche, j ai trop fum , je n en peux plus, j ai de plus en plus peur Les assises constituent un monde part, dont je connais parfaitement les codes mais dont la violence me sid re toujours Le verdict va bient t tomber, cela va durer quelques minutes s ches apr s les heures de d bat au cours desquelles j ai tout donn Un premier signal ne trompe pas les forces de l ordre commencent se mettre en place devant la cour d assises et aux abords du palais de justice L huissier m appelle sur mon portable dont il a not le num ro au premier jour de l audience, ainsi que celui de mes confr res et de l avocat g n ral, mon adversaire Il enfile sa robe noire quand j entre dans le pr toire qui, lui aussi, sent la sueur Autrefois, une acre odeur de fum e vous sautait au nez et la gorge, car on d truisait dans un po le les bulletins secrets remplis par les jur s La justice sentait le papier br l , elle s accompagne d sormais du cliquetis de la broyeuse qui d vore les douze ou quinze bulletins qui ont scell le sort d un homme Les verdicts n ont plus d odeur Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titreNon, Eric Dupond Moretti n est pas fascin par le mal mais d fend autant la pr somption d innocence que le droit une juste peine Non, il n est pas l ennemi des magistrats, mais il s interroge sur l absence de notion d humanit dans leur serment, qui figure pourtant dans celui des avocats Non, il n est pas contre l Etat, mais il est souvent r volt par le fonctionnement de la justice Ses anecdotes et souvenirs racontent les petits arrangements, les influences et les pi ges qui peuvent biaiser un verdict Le portrait d un syst me implacable qui tol re peine la d fense, m me quand il s agit d viter les plus grosses erreurs judiciaires.

You may also like...

8 thoughts on “Bête noire : "Condamné à plaider"